Au restaurant de l’hôtel de Carantec, prendre place à une table de la grande verrière, baignée de lumière, est une expérience unique, une invitation à la rêverie et aux voyages.

À toute heure du jour le spectacle y est total. Paisiblement la baie de Morlaix se métamorphose, les flots accostent les plages et bientôt se retirent, l’ombre des nuages se joue des ilots, des ondées furtives parfois strient le ciel, tout petits, loin plus bas, les bateaux oscillent… sans qu’à votre table les assiettes et vins fins n’aient cessé de se succéder…

La nuit, ou quand le temps se fait chagrin, confortablement installé auprès de la cheminées de la grande salle feutrée, le voyage se fait alors plus doux et intérieur.

Solaire et radieuse, profonde et chaleureuse, la cuisine de Nicolas Carro est à l’image de ces horizons infinis et changeants.

Peinture, gravure, sculpture, objets de décoration… Le restaurant de l’hôtel de Carantec est aussi un écrin rêvé pour présenter la création bretonne contemporaine.
Accessible à l’achat et régulièrement enrichie, une sélection d’œuvres d’art explorant les thèmes de la nature et de la mer réhausse les salles.

Au commencement de l’histoire…
Patrick Jeffroy

En 2000, Patrick Jeffroy tombe amoureux de – ce que l’on appelle encore alors – l’hôtel de la Falaise et de sa vue imprenable sur la baie de Carantec. En quelques mois, il métamorphose la bâtisse des années 30 qui devient L’hôtel de Carantec que l’on connaît. 

Dès 2001, il obtient sa 1ère étoile et, un an plus tard décroche sa 2e 

Sa cuisine rend hommage à la Bretagne – à ses produits et à ses producteurs – il est l’un des premiers chefs à avoir marié dans l’assiette les produits terre et mer en réinventant ici même la cuisine bretonne.

En 2019, à 67 ans, l’idée d’une transmission se faisant plus pressante, Patrick Jeffroy organise une élégante passation en recrutant et adoubant Nicolas Carro, jeune chef talentueux.